Je recherche le sens qui se forme dans les choses simples, l'endroit où le monde se révèle sans se dire, se devine, ne se formule que dans la présence.

Des liens se font, se nouent, se défont. Ils unissent ou séparent les hommes, les femmes et leurs environnements, s'étirent jusqu'à se rompre parfois. C'est cet entre deux qui me parle, et c'est à cet endroit là que j'essaie d'interpeller.

Construits de mémoire, pétris de matière, nourris d'échanges et d'introspections, nous parlons tous de nos origines, de l'Origine qui sommeille en nous dans nos moindres cellules. Langage écrit, parlé, langage du corps, langage des maux, langage peint, langages multiples..., pour exprimer une unique chose.

Je couds d'abord, j'attache, je sépare, je lie, je rassemble...je signifie le lien toujours fragile, parfois subtil, celui qui unit et sépare.

A main nue, je caresse pour peindre la toile marouflée.

Je recherche les subtilités dans la matière et les espaces colorés. Couche après couche, en transparence afin que prenne forme un moment suspendu, une sensation juste, une certaine plénitude, un voyage en paysage intérieur... L'histoire racontée se dit, s'écoute, se suggère, s'invente, selon l'humeur : elle parle de métamorphose, de palimpseste de la mémoire , de bleu profond, de vie dehors entre ciel et terre, entre ici et là bas.